http://www.lavoixdunord.fr/122101/article/2017-02-22/philippe-melul-visite-tous-les-pays-du-monde-et-le-raconte-dans-un-livre

LENS / ARRAS

Philippe Mélul a visité tous les pays du monde et le raconte dans un livre

Philippe Mélul a écrit une autobiographie de voyageurs, pleine d’anecdotes et de conseils. REPRO « LA VOIX »

Philippe Mélul a écrit une autobiographie de voyageurs, pleine d’anecdotes et de conseils.

–  Quelles sont vos attaches dans la région ?

« J’ai vécu à Lens durant dix-sept ans, j’ai été scolarisé dans les écoles Rouquié et Carnot, au collège Michelet et au lycée Condorcet, où mon père a fait toute sa carrière d’enseignant. Il habite désormais à Arras, où je reviens donc très souvent. J’ai un grand-père qui était mineur et vivait dans un coron. J’étais fier quand j’ai su que le bassin minier était inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ! »

–  D’où vous est venue l’idée de cet ouvrage ?

« J’ai toujours adoré voyager, et le déclic est venu en 1995. Je travaillais à la SNCF et j’ai pris un congé sabbatique d’un an pour faire le tour du monde en train. J’en ai fait un premier livre sur la base de mes carnets de voyage. Ensuite, j’ai ouvert une agence de voyages en 1999 et je voyageais à raison de trois mois par an environ. Quand j’ai revendu l’agence il y a trois ans, je me suis rendu compte que j’avais déjà visité 157 pays sur les 197 du monde entier. Je suis donc parti visiter les quarante qui restaient et j’ai pris beaucoup de notes.

C’est une passion qui prend beaucoup de temps, pas quelque chose qu’on fait quelques heures après le boulot. Il faut une grosse organisation, savoir jongler avec la vie professionnelle et la vie de famille. C’est tout cela que j’explique dans mon nouveau livre. »

–  Ce n’est donc pas un guide touristique…

« Non, étant donné que j’ai réalisé mes voyages sur trente ans, je ne voulais pas donner des conseils sur des pays que j’ai visités il y a trop longtemps. Les conseils concernent donc uniquement les derniers pays lors de mon dernier voyage, qui ne sont d’ailleurs pas les plus faciles : Irak, Afghanistan, Somalie, Centrafrique, Suriname…

C’est en fait une autobiographie de voyageur qui suit trois grands axes : mes motivations, le voyage sous l’aspect pratique avec un mélange de conseils et anecdotes et puis les carnets de voyage des derniers pays visités. L’autoédition m’a permis d’éviter le politiquement correct. Il y a mes réflexions géopolitiques, non censurées… C’est un livre très personnel, j’y raconte même mes anecdotes amoureuses à l’étranger. »

–  Le pays que vous avez préféré ?

« Mon chouchou, c’est l’Argentine, où j’ai en fait vécu pendant six ans, de 2006 à 2012. Ce pays fait d’ailleurs l’objet de tout un chapitre intitulé «Ne pas confondre tourisme et immigration». Car ce long séjour s’est terminé par un non-renouvellement de visa… J’y ai vécu un revirement politique. »

INFOS PRATIQUES

« Profession globe-trotter »

Le livre autoédité de Philippe Mélul, Profession globe-trotter, est en vente sur son site Internet en version papier ou e-book. Il vous en coûtera 20 €.

Contact : www.philippemelul.com / Page Facebook : « Philippe MELUL écrivain ».

Séances de dédicaces dans la région

Le lundi 27 février de 14 heures à 16 heures, au club MGEN, centre social d’Arras Ouest.

Le mardi 28 février au Furet du Nord d’Arras de 15 heures à 17 heures.

Le mercredi 1er mars :

– Au Furet du Nord de Lens de 14 heures à 16 heures.

– À l’agence TUI store d’Arras de 17 heures à 19 h 30.

Le jeudi 2 mars :

– À l’agence TUI store de Dunkerque de 16 heures à 19 heures.

Le week-end du 3 au 5 mars :

– Au salon Tourissima de Lille.

Quelques chiffres…

Il a visité 197 pays répartis sur trente ans de voyage, ce qui représente un budget de 300 000 €. Il a parcouru environ 6 000 km à pied, 30 000 en bus, 60 000 en voiture, 100 000 en train et 1 000 000 en avion.

Laisser un commentaire